• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Il neige sur la France

    Il neige sur la France

  • octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Commentaires récents

  • Liste des articles

    • Album : Noël en Floride
      <b>christmas familygroup</b> <br />

Coup de « blouse »

Posté par ENO filles le 27 septembre 2010

coupdeblouse22.jpg

Les 3 ans aussi ont le blues Tu verras, l’école c’est super! 

Mais la comparaison est difficile de Nounou à Maîtresse… 

animationclara1.gif

Clara, la petite-fille de Jeannine B.  n’est pas persuadée. 

Pleurs… et à son retour à la maison:

- « Je n’aime pas la maîtresse! »

A la question pourquoi?…

 - »Elle ne veut pas que j’enlève mes sandales en classe! ».

Puis: « demain je ne vais pas à l’école ». 

Le lendemain, elle exigeait que sa mère reste assise près d’elle.

Au retour, le soir,  alors qu’on lui expliquait que l’école était obligatoire elle a répondu:  

- »oui, mais moi je n’aime pas l’école! » 

Voilà tout Clara et elle n’en démord pas. 

En fait tout irait mieux si elle pouvait sortir à midi et manger à la maison. L’après-midi, de même, elle voudrait sortir à l’heure des mamans. La journée complète est trop longue et ne ressemble en rien à celle vécue chez la nounou. Mais je pense qu’avec le temps elle s’y fera. Donc pas de bons mots avec Clara mais une opposition forcenée.  A suivre…

Julia non plus…

Non Julia n’a pas pleuré comme vous l’avez vue dans le précédent article, mais….  le lendemain au réveil…

Maman :

-Julia !!! c’est l’heure d’aller à l’école !!!!!

- Non, merci maman….j’ai déjà fait hier….   

A la sortie de l’école …. 

- Julia, tu as bien travaillé aujourd’hui ? 

- Oh oui maman !!! j’ai beaucoup dormi avec les copains et les copines !!!   

Toujours à la sortie de l’école… 

- Julia, qu’est-ce que tu as appris aujourd’hui ? 

 - A manger des raviolis !   

*** A vous maintenant de nous raconter la Rentrée de vos petits-enfants!

Et peut-être celle de leurs parents ou la vôtre – même Alzheimer  protège les souvenirs anciens-   

En ce qui me concerne, vous connaissez déjà mes rapports avec la « blouse » rose - mais tout n’y était pas rose pour moi- dès ma rentrée à l’ENO.

Mon souvenir de rentrée le plus lointain:

2006ecoledessoeursdeladoctrinechrtiennered.jpg   ecoledessoeursdeladoctrinechretienneavdoujdared.jpg

C’est ma rentrée à l’Ecole des soeurs de la doctrine chrétienne d’Eckmühl -ce n’est pas moi sur la photo mais c’était pareil-

Maman, toujours pressée, me conduit ou plutôt m’y traine. Je ne veux pas y aller, je pleure, je tire dans l’autre sens. Rien n’y fait. Devant l’école enfin j’arrive à m’expliquer… Elle a oublié de me mettre une culotte. Je ne saurai jamais si j’avais apprécié ma « Rentrée ».

Vive l’école et (que) vive la langue française!

Bien loin des contenus humoristiques des envois @ habituels exceptionnellement ce texte mérite d’être transféré largement . Le blog est là pour ça.

(Pour Jeannine, à la Rentrée, il faut relire le blog

Article du 15 mars 2010 Être et Avoir  )

Publié dans 2010, La rentrée | 6 Commentaires »

Les outils de la Rentrée, le crayon

Posté par ENO filles le 10 septembre 2010

Ici un usage du crayon que l’on ne demande pas à nos petits écoliers.

Mais l’âge et l’Art venant, voici ce qu’un artiste en a fait.

 imgpps.jpg

Publié dans 2010, La rentrée | Pas de Commentaire »

La Rentrée Littéraire

Posté par ENO filles le 9 septembre 2010

Que pensez-vous de la rentrée littéraire ?

lesnouveauxlivres.jpg

 Ma référence: Forum Evene « En septembre, les livres aussi font leur rentrée. Simple évènement marketing ? Véritable coup de pouce pour le lecteur ? Comment appréhendez-vous ce moment de l’année ? Est-ce pour vous un moyen de dénicher quelques pépites peu médiatisées, ou seulement un avantage supplémentaire pour les auteurs à succès ? 

Pour certains, la rentrée littéraire, c’est véritablement l’assommoir préfigurant la farandole des insipides prix littéraires. Et pourtant parmi ces 700 livres annoncés, il existe des pépites.

Cette rentrée donne un peu le tournis, tout comme d’ailleurs les précédentes. Tant de livres qui sortent de l’ombre en même temps. On voudrait bien tout lire ! »

Les rayons en sont pleins et devant nous des œuvres qui semblent avoir été posées là, à hauteur de nos yeux comme pour dire « lisez-moi ! je suis le meilleur ! » un peu comme les plaquettes de beurre que l’on trouvent sur les gondoles des supermarchés, bien en évidence pour nous faire croire que c’est le meilleur produit.

Cette disposition assure des minimum de ventes car c’est tout ce qui intéresse les éditeurs, faire rentrer l’argent car ce sont des hommes d’affaires avant tout. Les libraires sont condamnés par le système à accepter quelques copies des grands éditeurs et ils n’ont plus de place pour les autres. Pourtant grâce à Internet et aux relations un livre peut faire son chemin.

Mais quand on aime un auteur, on cherche et on achète le dernier paru avec gourmandise.

Et vous que lisez-vous? 

Les grands classiques ont-ils toujours la côte ? 

Il est vrai qu’avec on en aurait pour plusieurs vies à les lire. Après les avoir délaissés pendant de longues années et relégués avec les souvenirs d’école on les relit avec plaisir plus tard avec un nouveau regard, un nouvel éclairage :

 « Les fables d’Esope » de très beaux contes à lire à ses petits enfants : histoires courtes, drôles, un peu cruelles et grinçantes qui demandent l’éclairage de l’adulte. Mes petits-enfants ont adoré. Merci Michel de me les avoir fait redécouvrir.

Vous est-il arrivé qu’un livre vous soit devenu indispensable ? 

 La plupart du temps,  après avoir lu un livre il n’en reste plus rien ,mais parfois l’un d’eux, d’une façon ou d’une autre nous a marqué? Lequel ? Comment ? Pourquoi ? Le relisez-vous ? Où le rangez-vous ?

Pour moi il y en a plusieurs, il y a surtout des auteurs: Nabokov, Sartre, Sagan, Begbeider et des tas d’autres encore. Tous sont émargés, soulignés -pardon les livres- car dedans il y a ma vie, des morceaux de moi que j’aurais pu écrire si j’avais leur talent. Ils sont ma mémoire, mes références. Les plus importants sont dans ma chambre, les autres un peu plus loin -question de place- mais à portée de main. Et je sais toujours où ils sont. J’en relis surtout des bribes, lorsque ma pensée se tourne vers l’un ou l’autre.

Aimeriez-vous écrire un livre ? Certaines d’entre nous l’on fait 

Notre amie Fabienne Blesson en a publié deux. A quand la suite ?

Danièle Derschlag, en a écrit plusieurs uniquement destinés, dit-elle, à ses petits-enfants, dont une partie raconte notre vie à l’ENO. Elle m’autorise à la publier. Sans doute cela intéressera-t-il nos compagnes.  Bientôt sur le blog.

Et vous ? Vous aimeriez aussi ? 

En voici « peut-être la recette » :

Prenez  « une part de rêve et de quotidien », ajoutez-y votre « don d’écrire » – dixit Sagan-, du courage et de la persévérance, et qui sait ! on parlera peut-être de vous à une Rentrée Française.

Les livres de la Rentrée. 

On en parle beaucoup et sans doute certaines d’entre vous s’y sont-elles déjà plongées. Ce serait bien d’en parler ici. Sans doute grâce à vous pourrons-nous ainsi découvrir certains ouvrages qui passeraient inaperçus, écrasés par le rouleau compresseur des grands noms de la Littérature Contemporaine.

Alors merci à ceux ou celles qui prendront un peu de leur temps pour nous mettre les mots à la bouche.

Publié dans 2010, La rentrée, Litterature | Pas de Commentaire »

Le blog fait sa Rentrée

Posté par ENO filles le 9 septembre 2010

Ca y est c’est la Rentrée, ce pré-automne où, passé le temps de vacances, commence celui de plus longues journées, pour les retraitées que nous sommes.

Certains partent en voyage, d’autres se préparent à hiberner. Fini de lézarder au soleil. Un grand nombre d’entre nous, les retraitées, reprend du service avec plus ou moins de bonheur: il faut garder les petits-enfants. D’autres songent à ces moments maintenant disparus. Mais quoiqu’il en soit, le monde se remet en marche et, pas besoin d’explication à ce dessin trouvé sur le Web! … La Rentrée n’est jamais signe de sérénité…

La rentrée

Mais pour nos tout-petits c’est le départ de leur vie de citoyen. Un moment plus grave qu’il n’y paraît.

Les voilà qui quittent le cocon familial pour entrer dans la Société. La Maternelle en est le microcosme avec ses règles encore inconnues et ses découvertes.

Certains l’abordent avec sérénité et ma petite Julia en fait partie. J’en suis heureuse.

Affaire à suivre …

La Rentrée de Julia

Pour elle ce joli poème de Pierre Menanteau retrouvé dans mes archives d’enseignante.

La rentrée des classes 

L’hirondelle part en automne

Et nous écolier, nous rentrons :

Le savoir que nous vendangeons

Commence à bouillir et s’étonne.

De l’odeur des cormes, des pommes,

Du froid qui donne des frissons .

L’hirondelle part en automne

Et nous, écolier, nous rentrons.

Pour que les enfants soient des hommes ,

Il faut plus de quatre saisons ,

Et même il faut , prés des buissons,

Que maint souffle encor s’époumone…

L’hirondelle part en automne.

Publié dans 2010, Actualité, La rentrée | 1 Commentaire »

 

Amap du bout du Monde |
Comité Ecologique |
le Sou de Livet et Gavet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CLUB VOSGIEN THIONVILLE
| blog-du-cehysterd
| Sauvegarde de Pompignan