• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Il neige sur la France

    Il neige sur la France

  • février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Commentaires récents

  • Liste des articles

    • Album : Noël en Floride
      <b>christmas familygroup</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 9 février 2011

Annie Peynet

Posté par ENO filles le 9 février 2011

Comme mes lecteurs assidus ont pu s’en apercevoir…rires, mon précédent article a reçu un petit compliment d’Annie Peynet sous le pseudo de Farigoule, commentaire qui m’a évidemment émue et honorée car venant de la fille de ce célèbre dessinateur de l’amour.

M’étant informée sur elle, j’ai pu croiser sur le Web un article la concernant.

Je vous le livre ici dans son intégralité.

peynetportrait.bmp  photoannie.jpg

                                                     Annie présentant une oeuvre de son père

nicematin.jpg

Annie Peynet sur  Nice Matin  du 8 février 2011 - Accéder à l’article en cliquant sur le titre ci-dessous:

Antibes Annie Peynet : « Pas si facile d’être la fille d’un artiste ! »

Article signé Lionel Paoli 

« Annie Peynet  a donné une conférence sur son père, hier après-midi à la salle des associations, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de l’artiste. Frantz Bouton Annie Peynet  dans 2011 clip_image001

Elle est née cinq ans avant « les Amoureux ».

Sourire chaleureux, regard canaille : on retrouve chez Annie Peynet les traits que l’on imagine chez son père.

Hier après-midi, elle a raconté « son » Peynet aux admirateurs de l’artiste. Un « Raymond intime », étonnant et émouvant.

Quel genre de père était Raymond Peynet ?

Un père très présent. Trop présent même ! (rires).  Il travaillait à la maison. Pour la petite fille que j’étais, ça voulait dire : pas le droit de parler fort, pas le droit d’inviter des copines ou des copains… Vous imaginez un peu, lorsque vous êtes fille unique! Le moindre bruit le dérangeait. Je n’avais même pas l’autorisation de mettre de la musique. Il gardait la main sur les disques et ne passait que ceux qui aidaient sa concentration.

Ça a duré longtemps ?

Jusqu’à mes 18 ans. Lorsque j’ai atteint cet âge, ma mère l’a convaincu de dessiner dans un atelier. Son but, c’était de lui imposer des horaires – comme quelqu’un qui va au bureau. Jusque-là, il travaillait n’importe quand. Si l’inspiration arrivait en pleine nuit, il se levait et se mettait au boulot.

Votre mère travaillait ?

peynetetsonepousedenise.bmp

Oui. Elle travaillait… pour mon père ! Elle lui servait de secrétaire et, surtout, d’archiviste. C’est elle qui découpait tous les jours les dessins parus dans les journaux. Elle les rangeait minutieusement. Ce qui permettait à mon père, s’il était en panne d’idées, de jeter un coup d’œil dans ses cartons. Il ne refaisait jamais deux fois la même chose. Mais un vieux dessin pouvait lui donner le thème d’une nouvelle esquisse.

Il dessinait beaucoup ?

Tout le temps ! Mais ça ne le gênait pas. Il disait qu’il ne savait faire que ça : dessiner, dessiner, dessiner ! Lorsqu’il sortait, il avait toujours dans sa poche son carnet de croquis. Et il s’en servait… quel que soit le contexte.

Quand avez-vous réalisé que votre père n’était pas tout à fait un papa comme les autres ?

Très tard. Comme nous fréquentions beaucoup d’artistes,  je baignais dans ce milieu. Tout me paraissait parfaitement normal. C’est à l’adolescence, lorsque mes copines n’arrêtaient pas de me demander des dessins de mon père, que j’ai pris conscience qu’il n’était pas un parfait inconnu.

C’est grâce à vous que Raymond Peynet s’est installé à Antibes ?

Oui. Je me suis mariée à Biot en 1976. Il a tout de suite souhaité se rapprocher de moi… et de ses futurs petits-enfants ! Il a posé ses crayons aux Jardins du Cap, dans un tout petit appartement, et n’a plus quitté la région jusqu’à sa mort en 1999.

Exposition Peynet « Heureux Anniversaire » 1908 – 2008 à Biot village 

En 2008, Annie Peynet a confié à la ville de Biot des oeuvres de sa collection personnelle qui donnent plus d’informations sur les méthodes de création de son père

(Cliquez  sur le titre pour suivre le lien) 

Texte de l’article

« Cette exposition, qui a lieu pour le 100ème anniversaire de la naissance de Peynet, permets d’admirer la collection personnelle d’Annie Peynet, fille de l’artiste. Elle cherche à montrer l’oeuvre de Peynet sous une forme plus personnelle et l’on voit la progression du style, les ébauches de couleurs, l’évolution des croquis au dessin publié. Elle permets de retracer les liens forts qui lient Peynet au village de Biot (esquisses à partir de photographies des fêtes du village, publicité pour les manifestation de Biot). Elle est donc en cela complémentaire de la visite du musée Peynet d’Antibes« 

museeantibes.jpg

« Créé en 1989 à l’initiative de la municipalité en hommage à l’un de ses plus célèbres citoyens d’honneur, le musée accueille, à l’ombre des platanes de la pittoresque place Nationale, les touristes dans des salles climatisées où sont abritées plus de trois cents oeuvres de l’artiste (lithographies, gouaches, encres de Chine, porcelaines, poupées, eaux fortes, etc…).

Le musée reprend dans son architecture les formes octogonales caractéristiques du célèbre kiosque de Valence. Lequel trône à l’état de maquette en bonne place dans les locaux.

Outre sa riche collection permanente permettant d’effectuer une rotation de ses oeuvres accrochées, le musée propose ponctuellement des présentation « événementielles » de dessins pouvant se rapporter aux fêtes de fin d’année, à l’été, à la fête de la musique, etc…

Enfin, de façon coutumière, le musée propose à l’occasion de la Saint Valentin, des expositions exceptionnelles de l’artiste afin de présenter au public des aspects plus méconnus de son oeuvre.« 

Je vous propose ci-dessous un petit montage de quelques unes des oeuvres exposées. Cliquez sur l’image.

expopeynetimgtitre.jpg

Quelques sites sur Peynet

Raymond Peynet le site officiel

Raymond Peynet

Peynet shop

Publié dans 2011, Amour, Peynet, Saint-Valentin | 1 Commentaire »

 

Amap du bout du Monde |
Comité Ecologique |
le Sou de Livet et Gavet |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CLUB VOSGIEN THIONVILLE
| blog-du-cehysterd
| Sauvegarde de Pompignan