• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Il neige sur la France

    Il neige sur la France

  • février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Commentaires récents

  • Liste des articles

    • Album : Noël en Floride
      <b>christmas familygroup</b> <br />
  • Accueil
  • > 2011
  • > Bientôt la Saint-Valentin Peynet éternel

Bientôt la Saint-Valentin Peynet éternel

Posté par ENO filles le 5 février 2011

Et voici que reviennent, éternels amoureux,

Les amoureux de Peynet

Le musée de la carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux propose une exposition intitulée « Peynet, un peu, beaucoup, passionnément… »

Mes amis de Télématin en ont parlé ce matin. Et encore une fois je vous invite à écouter Damien Thévenot vous en parler avec sympathie. Cliquez sur l’image.

telematin.jpg

Je vous propose de revoir mon précédent article du 13 février 2009 sur ce charmant magicien du trait amoureux.

Cliquez sur le titre pour lire l’article et sur l’image pour visionner le diaporama.

 Les amoureux Peynet – patrimoine de l’imagerie populaire

http://ecolenormaledinstitutricesdoran6.unblog.fr/2009/02/13/les-amoureux-peynet-patrimoine-de-limagerie-populaire/

photoouverturedupps2009.jpg

 

Les créations de Marie-Ange 

Propos recueillis sur le blog de cette collectionneuse: 

« Je crois que l’homme qui a le mieux illustré la St Valentin c’est Raymond Peynet

Raymond Peynet est né à Paris en 1908 et est entré aux Arts Appliqués  à l’âge de 15 ans.

Plus tard il entrera dans une agence de pub nommée Tolmer et c’est ainsi qu’en passant par le balayage , les étiquettes  sur les boites d’emballage, de gâteaux, bonbons, parfums……..il apprendra son métier de dessinateur graphiste.

En  même temps il vend ses dessins humoristiques aux journaux

En 1930 il épouse Denise Damour un nom prédestiné.

En 1942 étant en déplacement à Valence assis sur un banc  devant un kiosque à musique pour un rendez-vous d’affaires, il dessine un petit violoniste jouant seul devant une admiratrice .

kiosquedevalenceparpeynet.jpg

Ce dessin sera le début d’une longue série et deviendra le symbole de la SAINT-VALENTIN.

Le petit violoniste deviendra plus tard un petit poète avec sa compagne et fera le tour du monde .

LES AMOUREUX PEYNET étaient nés. 

Ils existeront en cartes postales, médailles, statues, et bien sûr en poupées qui ont un succès fou à l’époque.

Elles étaient en mousse et habillées à la mode en cours. Malheureusement ces poupées étant très fragiles il n’en reste que très peu aujourd’hui , qui  font la joie des collectionneurs dont je fais partie.

Cela durera jusqu’à la fin des années 60.

Raymond Peynet décédera le 14 janvier 1999 à l’âge de 90 ans, un mois avant la Saint-Valentin date qu’il chérissait tant.

Il existe aujourd’hui quelques musées dédiés à ses œuvres dont un à Valence, ville où se trouve toujours le kiosque à musique » 

A Alassio, un mur immense lui est consacré.

Il a été réalisé en 1951 et devint vite une légende.  » L’occasion se présenta lorsque l’écrivain Hemingway séjourna à Alassio ; il fut enthousiaste à l’idée d’appliquer sur le petit mur des plaquettes de grès de formes diverses de couleurs vives et variées avec les signatures imprimées des célébrités de passage au Cafè Roma » On y trouve un nombre innombrable de cadenas. A vous d’en trouver la signification…. « Le muretto est devenu depuis un « monument » de l’art, de la culture et de la mode ; c’est comme un immense album d’autographes qui s’est enrichi d’autres signatures dans les années suivantes » 

« La fête des Amoureux a lieu aussi sur le “muretto” d’Alassio : amours perdus et retrouvés, chagrins d’amour et histoires à heureux dénouement.
Le jour de la Saint-Valentin tous les amoureux se donnent rendez-vous près de l’œuvre célèbre de Raymond Peynet, « les amoureux » pour jouir de l’atmosphère poétique créée par les plus belles lettres d’amour, contenues dans la boîte aux lettres placée sur le « muretto » près de la statue des amoureux réalisée par le sculpteur Eros Pellini« 

Voici pour vous quelques photos prises sur place en 2007. Cliquez sur l’escalier

imgppsalassio.jpg

Plus d’infos sur le « muretto » d’Alassio?  Cliquez ICI

Vous pourrez aussi les retrouver au Cannet

murducannet.jpg

Mur des Amoureux de Peynet au Cannet (l’image mène au site)

Alassio n’est pas la seule ville à avoir réalisé un mur en hommage à Peynet, mais celui-ci est l’oeuvre d’un artiste et les promeneurs ne sont pas invités à y rajouter leur touche personnelle. Mais il n’en reste pas moins fort intéressant.

« « Indémodable, cette fresque peinte sur une façade d’une maison ancienne de la rue est un passage quasi-obligé des jeunes mariés.

Egayant la rue, elle est le symbole de la joie de vivre au Cannet.Co-réalisée par le fresquiste Guy CEPPA en 1990, cette fresque est une métaphore de l’amour symbolisée par des jeunes mariés s’envolant au-dessus du jardin d’Eden inspiré par la ville du Cannet.Raymond PEYNET, citoyen d’honneur de la ville du Cannet, a peint cette œuvre en l’honneur de tous les jeunes mariés auxquels il a voulu offrir une étape poétique dans leur voyage de noces.C’est en 1942, devant le kiosque à musique de Valence que Raymond PEYNET imagina son petit couple. En hommage aux amoureux, son ami Georges Brassens écrira la célèbre chanson “les bancs publics” »

5 Réponses à “Bientôt la Saint-Valentin Peynet éternel”

  1. farigoule dit :

    très beau reportage. le muretto d’Alassio est très long mais le dessin Peynet reproduit sur des carreaux est modeste

  2. ENO filles dit :

    Merci Annie de votre appréciation. Venant de la part de la fille de ce dessinateur qui a été mon modèle préféré lorsque j’étais adolescente, je suis touchée d’avoir attiré votre attention.
    En juillet 1961, je fus responsable d’un petit groupe d’enfants à la Colonie de Lériet et La Mouline et l’une des activités artistiques que j’avais proposée à mes petits fut de réaliser tous ces petits amoureux en fils de fer avec le plus de fidélité possible.
    Etant donné le plaisir que j’en ai eu et que j’ai procuré à ces enfants, ce fut une réussite. Malheureusement je n’arrive plus à mettre la main sur les diapositives prises à l’époque. Je me souviens en particulier du petit peintre avec son carton à dessin.
    J’ai eu un peu de mal à les laisser aux enfants car c’était mon œuvre par procuration..rires

    Si vous le permettez j’aimerais continuer à parler de lui et de vous que je viens de découvrir dans l’article de Nice Matin.
    J’attends votre accord.

    On ne peut pas tout savoir, j’ignorait la présence d’un musée Peynet à Antibes. Et comme je vais souvent dans cette ville, je pense que je ne manquerai pas de m’y rendre..

    En ce qui concerne le Muretto, c’est vrai que le mur est très long -le nombre de mes clichés en témoigne- et la présence de Peynet modeste. Cependant, pour la part, son empreinte est si forte que je n’ai vu que lui dans tous ces témoignages d’amour.

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  3. Jeannine Ponceau dit :

    Comment, tu ne connaissais pas le musée Peynet d’Antibes? Il faudra combler cette lacune! Il est vrai que nous avons visité le musée Picasso à sa réouverture, mais, mea culpa, je ne t’ai pas emmenée au musée Peynet et pourtant nos pas nous ont bien souvent menées devant,Place Nationale,en plein centre de la vieille ville. Et puis, il faudra aller voir la grande fresque murale qu’il a peinte dans la salle des mariages… Il te reste encore de belles choses à découvrir.
    Au fait, tu as évoqué les travaux des enfants de la colonie de Lériet: Tu as ramené à la surface ce que le temps avait effacé de ma mémoire. Hélas,je n’ai aucune photo des oeuvres réaliseés par nos petits colons.Souvenirs, souvenirs…

  4. ENO filles dit :

    Voici de beaux projets pour les beaux jours… Je suis impatiente d’emplir mes yeux de ces dessins charmants qui font toujours rêver.

    Pour les poupées de Lériet ainsi que le spectacle que nous avions monté, helàs! je n’arrive plus à mettre la main sur ces diapos. Mais peut-être un jour!!!

    Comme l’écrivait Balzac La vie ne va pas sans de grands oublis et « À égalité de mémoire, deux personnes ne se souviennent pas des mêm
    es choses »
    .
    La mémoire n’est pas une donnée, c’est un travail. Et depuis que j’écris sur ce blog, mes efforts se voient récompensés. Mais il y a encore du chemin à parcourir pour retrouver tous nos souvenirs. Heureusement « Ecouter un témoin fait de nous un témoin » et tous nos souvenirs réunis font témoignage.

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  5. Saint-Valentin 14 février · ECOLE NORMALE DE FILLES D’ORAN dit :

    [...] Bientôt la Saint-Valentin Peynet éternel [...]

Laisser un commentaire

 

Amap du bout du Monde |
Comité Ecologique |
le Sou de Livet et Gavet |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CLUB VOSGIEN THIONVILLE
| blog-du-cehysterd
| Sauvegarde de Pompignan