• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Il neige sur la France

    Il neige sur la France

  • février 2010
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • Commentaires récents

  • Liste des articles

    • Album : Noël en Floride
      <b>christmas familygroup</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

JCVD Pas si fou!!!

Posté par ENO filles le 28 février 2010

jcvd3.jpg‘Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien.’ 

‘Un biscuit ça n’a pas d’esprit, c’est juste un biscuit.  Mais, avant c’était du lait, des œufs. Et, dans les œufs, il y a la vie potentielle.’ ‘Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S’il y a 4 personnes autour de toi et qu’elles te semblent normales, c’est pas bon.’ 

‘Mon modèle, c’est moi-même ! Je suis mon meilleur modèle parce que je connais mes erreurs, mes qualités, mes victoires et mes défaites. Si je Passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle comment veux-tu que Ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ?’  ‘Si tu téléphones à une voyante et qu’elle ne décroche pas avant que ça sonne, raccroche.’  ‘Je suis fasciné par l’air. Si on enlevait l’air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre… Et les avions aussi.. En même temps l’air tu ne peux pas le toucher …  Ca existe et ça n’existe pas. Ca nourrit l’homme sans qu’il ait faim … It’s magic ! L’air c’est beau en même temps tu peux pas le voir, c’est doux et tu peux pas le toucher. 

L’air c’est un peu comme mon Cerveau.’

 jcvd1.jpg 

  ‘Je crois au moment. S’il n’y a pas le moment, à ce moment-là, il faut arriver à ce moment-là, au moment qu’on veut.’

‘T’as pas besoin d’un flash quand tu photographies un lapin qui a déjà les yeux rouges.’

‘Si tu invites des gens qui ont tous le même groupe sanguin à une fête, mais que tu le leur dis pas, ils vont parler d’autre chose.’

‘Si tu dors et que tu rêves que tu dors, il faut que tu te réveilles deux fois pour te lever.’

‘Si t’es perdu dans la forêt et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C’est le nord.’ ‘Si tu parles à ton eau de javel pendant que tu fais la lessive, elle est moins concentrée.’

‘Si tu attends le mois d’octobre pour faire des poissons d’avril, tu attrapes plus de gens.’ Un envoi de Bernard SD. Merci Bernard !!!

jcvd2.jpg

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Carnaval de Nice 2010 des photos

Posté par ENO filles le 28 février 2010

Les chars de la bataille de fleurs dans la rue Ségurane 

Un envoi de Yolande Skinazi-Berletti, Niçoise d’adoption.

Une ville où, depuis mes huit années, j’ai atterri chaque été pour le tour de France des vacances, et qui reste pour moi la ville préférée de mon père.

Elle a toujours symbolisé mon enfance, ma jeunesse, le merveilleux plaisir des voyages en famille « Maman, mon Père et moi » et le sourire de la France là pour nous accueillir…

Merci Yo de ces belles photos mais je trouve ce corso un peu étrange. Il ne ressemble pas à ceux que j’ai gardés dans mes souvenirs.

Ce que je ne comprends pas, ce sont les trottoirs déserts, le manque de spectateur!

Que de fleurs pourtant sacrifiées pour cette unique journée !!!

La réponse est là   »Les chars passent devant chez moi avant le défilé, ils ne défilent pas dans ma rue, ils y passent pour aller se mettre en place, c’est pourquoi il n’y a pas de monde là, heureusement d’ailleurs, avec le jaleo que ça fait !!!! et d’ailleurs, il n’y avait pas non plus les jolies nanas dessus !!!! Bises » YO.
 

Limage1.jpg

Hollydays in France. la petite en chapeau niçois c’est moi…

1949nice3red.jpg

1949nicered.jpg

accueil.gif

Publié dans cadeaux, Carnaval, corso fleuri, Nice | Pas de Commentaire »

La révolte de la marmotte

Posté par ENO filles le 28 février 2010

La révolte des marmottes. « Pourquoi suis-je la messagère du mauvais temps? C’est pas juste! »

Tout le monde l’accuse de s’amuser à nos dépens. Et ce n’est peut-être pas si faux. Le temps s’amuse avec nous en ce moment et joue avec nos nerfs!

Regardez plutôt

marmotteanim1.gif

bandeaudroma.jpg

 accueil.gif

 

 

Publié dans Adages et proverbes, Météo, Printemps | 4 Commentaires »

Un truc de fou

Posté par ENO filles le 27 février 2010

Un envoi de Marylore

« … Comptez les personnages, attendez qu’ils se déplacent, et comptez-les de nouveau!

Je suis incapable d’expliquer…et vous ???? »

untrucdefou.gif

 

Bon pour ce WE morose…

 Bravo à ce blogueur blagueur que vous retrouverez avec mille autres choses sur

untrucdefou3.jpg

 

accueil.gif

 

Publié dans Humour, Jeux | 4 Commentaires »

Happy Birthday Lydia

Posté par ENO filles le 26 février 2010

iwrvbkew.gifoiseauchante1.giftriangledesbermudas.giftambourineduckofthehell.gif

« Le matin compte ses oiseaux
Et ne retrouve pas son compte. 

Il manque aujourd’hui trois moineaux,
Un pinson et quatre colombes. 
Ils ont volé si haut, la nuit,


Volé si haut, les étourdis, Qu’à l’aube, ils n’ont plus trouvé trace
De notre terre dans l’espace. 
Pourvu qu’une étoile filante

Les prenne sur sa queue brillante 
Et les ramène ! Il fait si doux
Quand les oiseaux chantent pour nous » écris Maurice Carême.

Ce matin dès 6 h les oiseaux sont revenus. Je les ai entendus chanter dans mon jardin.

Et malgré le vent et le ciel de coton, il flotte un air de printemps.

Tu dors encore Lydia. Chez toi il est 2h du matin. Et c’est le jour de ton anniversaire que je vais ici fêter avec toi.

« La vieillesse, c’est le temps où les anniversaires ne sont plus des fêtes » Robert Sabatier

Alors pour conserver notre jeunesse

Fêtons chaque année dans l’allégresse   ce beau jour.

Et Den Hartog insiste « Il est prouvé que fêter les anniversaires est bon pour la santé. Les statistiques montrent que les personnes qui en fêtent le plus deviennent les plus vieilles »

Et d’après Tony Duvert, « chaque année, tu as un an de moins que l’année d’après. Dieu sait comment ça va finir »

Pour célébrer ce moment avec un peu d’humour,

Voici quelques images, souvenirs de ces quelques jours

Passés ensemble au Royaume de la Jeunesse,

Dans ce petit montage

Qui te rappellera cette joyeuse escapade.

 Je te souhaite un Joyeux Anniversaire Lydia !!!           gateau1.bmp

Et que ceux qui veulent aussi le faire,

Laissent ici leur commentaire.

accueil.gif

Publié dans Anniversaires, Lydia | 6 Commentaires »

Carqueiranne…Rencontres filles-garçons

Posté par ENO filles le 24 février 2010

Rencontre avec les garçons de la promo 56/60 * Des nouvelles de Jean WG 

« J’ai contacté Vacanciel et j’ai finalisé notre séjour avec les responsables…! J’ai pensé que nous pourrions prévoir une soirée, celle du mercredi, entre nous tous et organiser une petite fête où chacun pourrait exprimer ses talents de danseur ou de chanteur! ou autres… J’ai plein d’idées en tête et je peux animer cette affaire mais encore faut-il que vous acceptiez ma proposition! (…) sachant que les mariages pédagogiques ne sont plus à l’ordre du jour! J’apporterai quelques bonnes bouteilles pour arroser la soirée ! Nous serons en principe 18 avec ceux qui logeront sur place et ceux qui, habitant à proximité, viendront passer la journée de mercredi avec nous! Je n’envisage pas de sortie à Porquerolles ou ailleurs car nous resterons sur place pour « tchatcher » en jouant aux boules ou en faisant un tour au bord de la mer! (…) » Les participants sont tous de ma promo (1956) et certains viendront avec leur compagne ou leur famille. J’ai nommé : 

Les Perrégaulois 

*André Leroux 

*Michel Anglade      

*René Lazaro           

*Roland Perez        

 *Jean Weingaertner     

Les Témouchentois 

*Antoine Marin et Madame (normalienne d’Oran) 

*Bernard Hernandez et Madame (Marcelle Victoria) 

*Boumédiène Boussouar et Madame 

*Antoine Montoya de Saïda

* Madame Marie-Ange Campois-Montoya (normalienne 54/58 ) et son époux (instit non normalien) 

*Bernard Zimmerman d’Oran

*Gilbert Cortesero de Mostaganem 

*Germaine Gosselin- Péquignat, fille de notre prof de Sciences Nat! 

Il est possible que d’autres camarades se manifestent car j’ai envoyé un message sur le site de Robert Rodriguez

Normaliens d’Oran.com sur l’Agora: « A la demande de camarades qui n’ont pu satisfaire en une seule journée en Avignon le désir d’échanger les souvenirs de l’EN, j’organise un « week-end en semaine  » pour la promo 56/60 , du mardi 8 au jeudi 10 juin à Carqueiranne , près de Toulon ! A ce jour , une quinzaine d’amis sont inscrits ! Il y aura en parallèle une réunion de Normaliennes et l’ambiance risque d’être sympa! Si certains anciens de ma promo me lisent et veulent s’inscrire, ils peuvent me joindre par téléphone (0494206578). Il n’en reste pas moins que les Normaliens de toutes promos sont invités à nous rejoindre en Avignon le dimanche 23 mai , jour de Pentecôte! Profitez-en avant que le fauteuil roulant ne remplace la voiture ou le train! »

 Ma réponse « Je suis d’accord pour la soirée du mercredi avec animations. Mais les filles suivront-elles? Je l’espère (…) » 

Pour permettre à Jean de bien organiser cette soirée au mieux, et je l’en crois tout à fait capable, merci de bien vouloir me confirmer votre accord ou vos idées sur le blog en commentaire de cet article de préférence, ou par mail perso ou en utilisant le formulaire de contact (mail perso) ou le livre d’or visible par tous.

En attendant, quelques souvenirs pour celles qui en ont…

La promo 56 à Carqueiranne
Album : La promo 56 à Carqueiranne

11 images
Voir l'album

accueil.gif

Publié dans Carqueiranne, Rencontres, Vacanciel | 1 Commentaire »

Carnaval est revenu

Posté par ENO filles le 17 février 2010

« …l’avez-vous vu?

Il est passé dans la rue

Ni vu, ni connu… »

Une petite chanson d’école maternelle comme il se doit …

Le Carnaval est célébré partout dans le monde  mais la notoriété de certains dépasse toutes les frontières

prsentationarticle.jpg

« Le carnaval est une fête qui n’est pas donnée au peuple

mais que le peuple se donne à lui-même. » Goethe.

Pendant quelques jours, plus de règles, plus de hiérarchie. La société effectue une joyeuse catharsis (La catharsis est l’épuration des passions par le moyen de la représentation dramatique ) 

 Quelles sont les origines de ces transgressions ? Leur vitalité se révèle-t-elle intacte ?

Comme la plupart des fêtes en Occident, le carnaval est né d’un syncrétisme entre célébrations religieuses et païennes. A l’origine, plusieurs festivités datant de la Rome antique : les Bacchanales, des fêtes orgiaques nocturnes réservées aux femmes, les Lupercales, des fêtes de purification, et les Saturnales, festivités où les esclaves devenaient maîtres, et les maîtres, esclaves. Célébrée en France jusqu’au XVIIe siècle, la Fête des fous, pendant laquelle le bas clergé remplissait le rôle du haut clergé, semble aussi avoir laissé son empreinte sur le carnaval. La modification des rôles traditionnels se retrouve dans toutes ces célébrations

Ces derniers jours, au J.T. les premières images du Carnaval de Venise me remémorent mon propre Carnaval en Février 2000.

Venise est certainement le premier nom qui vient à l’esprit lorsqu’on évoque le carnaval. Et pour cause. Il parait qu’au XVIIIe siècle la cité les festivités duraient jusqu’à 6 mois par an.

Officialisé par le Doge au XIe siècle, le carnaval prit de l’ampleur au fur et à mesure que grandissait La Sérenissime. A l’origine, les Vénitiens enfilaient une longue cape noire, le tabarro, et dissimulaient leur identité derrière un tricorne et un masque blanc, la larva. C’est le costume que j’avais confectionné et adopté pour cette occasion.

00masq.jpg

Avec le temps, les costumes évoluent, s’inspirant de ceux de la commedia dell’arte que nous avons jouée à l’Ecole, vous souvenez-vous? , tout en conservant leur rôle d’origine, se libérer  moment de son identité. Acteurs et spectateurs se confondent pendant Carnaval. L’historien Mikhaïl Bakhtin écrivait : « Pendant toute la durée de la fête, personne ne connaît d’autre vie que celle du carnaval. Impossible d’y échapper, le carnaval n’a aucune frontière spatiale. »  C’est ce qui en fait son originalité. Il n’est pas rare de croiser un avocat, un notaire qui se rend à sa charge en tenue.  La cité, aux règles élastiques  pour l’époque, n’était que liberté et fête durant cette période. Mais l’apogée du carnaval, au XVIIIe siècle, coïncide avec les dernières heures de la cité. En 1797, Venise tombe sous le joug de Napoléon Bonaparte, qui interdit la fête. Les Autrichiens réhabiliteront le carnaval quelques années plus tard, mais il ne retrouvera plus jamais son ampleur d’antan. Aujourd’hui, un flot continu de touristes parcourt la cité lacustre tout au long de l’année, mais peu de Vénitiens vivent encore dans la ville. Pendant le carnaval, la folie gagne la Cité, les touristes afffluent. On se demande comment les ponts peuvent résister à cet assaut. Les Vénitiens préfèrent quitter la ville. A Venise, le carnaval est désormais un événement marketing organisé pour les touristes et non pour et par les Vénitiens : la fête est dit-on finie.Finie la fête ! Non ! Différente ! Victime de l’évolution des hommes, La ville achetée par de richissimes étrangers est devenue trop chère pour eux. les Vénitiens logent sur le continent mais leur cœur reste à Venise et c’est avec des larmes dans les yeux qu’ils nous en ont parlé. Et ils en parlent facilement et avec verve.  

Rio : les pauvres au pouvoir

De l’autre côté de l’Atlantique, le carnaval de Rio est lui aussi devenu une formidable machine à faire de l’argent. Cependant, l’événement a réussi à effectuer sa mutation sans rien perdre de son sens. Les Cariocas continuent de s’amuser, de se déguiser et surtout de danser. Et le carnaval n’existerait pas sans la samba. Et la samba est né et vit dans les quartiers populaires…

« Pendant le carnaval, les exclus de la société deviennent rois. Les rôles s’inversent, ce sont les habitants des favelas, et non plus l’élite, qui donnent des ordres » souligne Alessandra Cabral, professeur de samba.

Ce sont les habitants des favelas qui organisent les défilés. Ils s’y préparent toute l’année car l’enjeu est d’importance pour eux. Le carnaval joue ici pleinement sa fonction de régulateur social, tel un « exutoire ludique » aux diverses tensions qui traversent la société.

Là aussi la violence des relations conflictuelles actuelles des hommes fait son œuvre. Ce Carnaval si prisé reste le lieux de tous les dangers. Notre amie Jeannine B. a la chance d’être au Brésil en ce moment. Mais difficile de trouver un hôtel en cette période. J’espère qu’elle trouvera la solution et nous rapportera des images inoubliables de cet événement international et son point de vue sur le sujet. Et maintenant un petit tour au  Québec Ici l’enjeu du Carnaval est de braver le froid.

« Troisième plus grand carnaval au monde avec 730.000 visiteurs, le carnaval de Québec festoie d’une manière toute singulière. Né en 1954, ce jeune carnaval est globalement un spectacle que l’on regarde sans y participer, du moins, en apparence. Les gens ne se déguisent pas, l’événement n’est pas très festif, plutôt familial et consensuel. La transgression est exclue des festivités. Le caractère carnavalesque semble parfaitement absent. En réalité, il ne l’est pas. Dans un pays où les températures descendent fréquemment jusqu’à -20 °C au moment du carnaval, le caractère carnavalesque réside dans le fait de braver l’hiver. Comme l’explique Fanny Bannet dans son étude anthropologique du carnaval de Québec : « C’est dans le fait de sortir s’amuser malgré le froid glacial que se font le détournement et l’inversion typiquement carnavalesques. » L’entité à renverser n’est plus l’ordre social, mais le climat, qui reprendra le dessus dès la fin de l’événement. En outre, pendant les dix-sept jours de festivités, l’égalité est reine, puisque face au froid, quelles que soient leurs origines sociales ou géographiques, les hommes sont tous physiquement démunis. Les différences et inégalités sont donc bel et bien suspendues pendant le carnaval. Les spectateurs, de prime abord passifs, participent donc en fait activement au carnaval du simple fait de leur présence dans le froid »

06lilianeblancdc2009red.jpg Peut-être notre amie Liliane Blanc de la promo 59, résidente au Québec depuis longue date pourra-elle trouver le temps de nous en dire quelques mots. Mais elle est en ce moment très occupée avec on éditeur la semaine prochaine pour planifier  la sortie de mon prochain livre, probablement à l’automne.

Pour info, son 1er livre paru en 1991 et aujourd’hui épuisé  « Elle sera poète elle aussi » « est une réflexion sur la condition des créatrices à travers les siècles, les entraves qu’elles ont trouvées sur leur chemin et l’occultation qu’elles ont subie quand elles ont réussi à se réaliser » – je cite Liliane. Si cela vous intéresse vous trouverez ici quelques extraits qu’elle m’a invitée à lire. 

 7 avril 2007 La jupe qui entrave 

 5 avril 2003 La liberté pour créer  

 24 avril 2007 Les créatrices – Le poids du conformisme 

7 juillet 2007 Fanny Mendelssohn ou le génie créateur bridé 

6 mars 2004 Clara Malraux, la muse mal aimée 

5 mai 2007 Les femmes longtemps tenues à l’écart de la création 

Mais si ces trois villes célèbrent  fastueusement la fête, il n’est nul besoin d’aller si loin pour vivre le carnaval. Partout en France plus ou moins modestement on fait la fête. Le Carnaval de Nice et ses grosses têtes est lui aussi très connu et mondialement apprécié.

Un autre carnaval a obtenu la rançon de sa popularité. Le 7 novembre 2003, le Carnaval de Binche a été reconnu Patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Carnaval est revenu dans Carnaval pdf carnavaldebinche.pdf

Carna’Valette  Pour ma ville il faudra attendre la Mi-carême en mars. « Grand défilé en ville et spectacles de rue font de Carna’Valette une date incontournable et haute en couleur dans la Vallée Heureuse.  C’est par milliers que les participants paradent sur les avenues avant d’applaudir le  spectacle final et la mise à feu de Caramatran » Rendez-vous donc le dimanche 7 mars 2010. 

 Place aux images 

Venise la Sérénissime, quelques visages surpris au coin des rues

11.jpg03.jpg15.jpg04.jpg

10.jpg05.jpg7.jpg09.jpg

Et maintenant que le spectacle commence.  Cliquez sur les vignettes et patientez.

01appspaule2008.jpgcarnavalecole.jpg 

02venicecarnaval.jpg04lesilence1.jpg03venise2007pps.jpg    

rio2008pps.jpgcarnaval2000brasil.jpg

nice2009pps.jpgcorsofleurienbelgique.jpg

Mes sources : 

 * Evene : Article Mardi-gras Venise, Rio, Québec 

 * Happy parents 

* PPSmania.net

Hébergement de mes diaporamas sur Photomaniak

Merci à tous de votre visite! Un commentaire SVP

Paule

16paule.jpg

Publié dans Carnaval | Pas de Commentaire »

Quand revient la Saint-Valentin

Posté par ENO filles le 14 février 2010

Amour, Baisers et Chocolat  

Quand l’amour donne des ailes à notre plume… pour célébrer le plus beau mot de   la langue française.   

L’Amour commence par la première lettre de l’alphabet   

Le Bonheur est au bout du chemin…  

Le Bonheur, ce n’est pas pour demain…  

Et fillette vient prendre ma main…  

Chacun habille son cœur  

De tendres couleurs,  

Pour faire honneur  

A celle ou celui  Qui lui apporte le Bon Heur…  

Je souhaite beaucoup de Bonheur à tous les amoureux du monde,  

A tous ceux qui sont ou qui seront heureux et à tous ceux qui l’ont été.  

Afin qu’il ne les oublie jamais.  

Dans ce cœur c’est la fête, tout y est pour faire de cette journée un Présent. Paule 

Alors sans plus attendre, …une carte pour vous!     cliquez sur le coeur   …  

imgmots.jpg

   DES MOTS POUR LE DIRE DES VERS POUR SEDUIRE DES LIEUX POUR S’AIMER

  Chaque case de ce coeur est là pour vous inspirer

01pps1.jpg02texte14fev.jpg03pps2.jpg

04musique.jpg05lettrescartes.jpg06123baisers.jpg

07parfums.jpg08amoureux.jpg09smileys.jpg

10lieuxamour.jpg11ppspeynet.jpg12femmechocolat.jpg

Petit cours de poèmes trouvé sur  Dromadaire   « La poésie est depuis toujours la meilleure alliée des amoureux. C’est une arme de séduction redoutable, à condition d’être bien maniée. A l’occasion de la Saint Valentin nous vous proposons d’écrire un poème à la personne aimée, afin de le lui offrir le 14 février, bien entendu, mais aussi pour participer à notre grand concours de poésie. Ce concours sera lancé très prochainement et permettra à trois heureux gagnants de voir leur poème illustré en dromacarte. A suivre dans la prochaine dromanews et sur le Mag’Dromadaire…

En attendant, nous proposons à tous les poètes en herbe quelques conseils à suivre pour donner à leur déclaration d’amour un petit supplément d’âme !    

Quand l’amour donne des ailes à notre plume…   Écrire de beaux poèmes, c’est tout un art. Pourtant, lorsque nous ressentons des sentiments passionnés, nous avons l’impression que les mots nous viennent plus facilement. Il peut suffire parfois de quelques conseils techniques pour donner à sa prose la musicalité d’un poème.
Tout d’abord, si vous débutez, oubliez les effets poétiques les plus exigeants, comme la rime par exemple. Une belle rime ne doit jamais se faire au détriment du sens, et c’est malheureusement très difficile d’y parvenir. Faites de la Prose, comme Monsieur Jourdain. Plus important et plus facile à travailler, le rythme du vers a beaucoup d’impact. Comptez le nombre de syllabes de vos phrases et transformez-les en vers. Parmi les effets qui fonctionnent très bien, la répétition est particulièrement efficace. 
Voici un exemple qui utilise à la fois l’effet de rythme (six syllabes pour chaque vers) et l’effet de répétition.  

Phrases d’origine Tu me manques,  Je pense à toi, Les journées sont longues sans toi J’espère te revoir vite… 

…transformées en vers  Parce que tu me manques  Et que je pense à toi   Parce que les journées  Sans toi sont vides et tristes  Reviens-moi, reviens-moi !
Reviens-moi, reviens-moi ! 
 

* SI VOUS VOULEZ FAIRE COURT : Dites lui je t’aime avec une carte    

* MAIS LORSQU’ON RESSENT DES SENTIMENTS MAGNIFIQUES sans pour autant avoir les mots pour les traduire, il reste toujours la possibilité d’emprunter aux grands auteurs leurs vers les plus réussis.       

En voici quelques-uns   “Aimer, c’est n’avoir plus droit au soleil de tout le monde. On a le sien.” Marcel Jouhandeau
“La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve, et vous aurez vécu si vous avez aimé.” Alfred de Musset  “La vie est une fleur. L’amour en est le miel.” Victor Hugo  
” La mesure de l’amour c’est d’aimer sans mesure” Saint Augustin
 
 

  Et les plus connus de tous les amoureux  “Et comme chaque jour je t’aime davantage, Aujourd’hui plus qu’Hier et bien moins que Demain.” Rosemonde Gérard.   

Mais aussi “Plaisir d’amour ne dure qu’un instant
Chagrin d’amour dure toute la vie“
Jean-Pierre Claris de Florian  

Pour faire une déclaration romantique    Inspirez-vous de « Green » par Paul Verlaine
« Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux… »    
 

Pour émouvoir « L’amoureuse », Paul Eluard n’a pas son pareil
Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s’engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.  
 
 

Pour évoquer les moments d’amour si précieux

qui ne connait « Le lac » d’Alphonse de Lamartine : ” Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours,
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !  
 

Pour retenir la personne aimée 

…tout est dit dans « Les deux pigeons » de Jean de la Fontaine, chantés par Aznavour
« Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre :
L’un d’eux, s’ennuyant au logis,
Fut assez fou pour entreprendre
Un voyage en lointain pays…
Amants, heureux amants, voulez-vous voyager ?
Que ce soit aux rives prochaines.
Soyez-vous l’un à l’autre un monde toujours beau,
Toujours divers, toujours nouveau ;
Tenez-vous lieu de tout, comptez pour rien le reste.. .» 
 

* Lettre d’ internautes    Il y en a de magnifiques, je ne saurais trop vous inviter à aller les lire sur le site     Et pour vous mettre l’eau à la bouche :   « Si je pouvais être une larme Naitre dans tes yeux  Vivre sur ta joue Et mourir sur tes lèvres   Je serais l’homme le plus heureux de la terre … »  

APRES LA PLUME, L’IMAGE …  LE BAISER DE CINEMA   

Selon vous, quel est le plus beau baiser au cinéma ? Ou plutôt quelles sont les plus mémorables sensations  que vous avez éprouvées au cinéma devant certains baisers inoubliables.

Voici ce que quelques internautes et moi en pensons    

* Inoubliable en effet dans « AUTANT EN EMPORTE LE VENT » ou autres films romantiques de cette époque. « Les baisers étaient peut-être des baisers de cinéma, mais ils faisaient rêver et donnaient de frissons, rien à voir avec les baisers du ciné d’aujourd’hui qui veulent trop faire dans le réel. Adieu le romantisme, le beau, le tendre, et il reste le … »     * Romantique bien sûr, celui  de Leonardo Dicaprio et Claire Danes dans « Roméo et Juliette » Et celui de « La Belle et le Clochard » avec le spaghetti … Et bien sûr dans « Titanic » avec Kate Winslet.    *Sublime dans « Génération 90 » entre Ethan Hawke et Winona Ryder Sensuel, romantique, sincère et captivant, il nous laisse rêveur    *Trouble garanti dans « INFIDELE » entre Olivier Martinez et Diane Lane, dans le train en rentrant chez elle après avoir trompé pour la première fois son mari, Richard Gere…..   * Passionné et désespéré dans « Casablanca » quand Ingrid Bergman dit : “Embrasse moi. Embrasse moi comme si c’était la dernière fois.” * Drôle, le bisou de « Roger RABBIT »    *Attendrissant, dans « l’Etudiante »  quand Sophie Marceau demande à Vincent Lindon à la fin du premier rendez-vous: “je veux un vrai baiser de cinéma, ici maintenant dans la voiture…”  * Renversant, dans « Spiderman » Peter Parker et de M.J.    « Quai des brumes » avec Michèle Morgan et Jean Gabin! T’as de beaux yeux, tu sais? …….    *Frissons garantis aussi  dans « Les oiseaux se cachent pour mourir » avec celui de Meggie Cleary et du Pere pere Ralph de Bricassart…  et dans Vertigo entre James Stewart & Kim Novak    * Frissonnant encore  le baiser de Nina-Winona Rider-à Vlad l’Empaleur-Gary Oldman- dans « Dracula »…ou quand l’amour est si fort, et si vrai….qu’il dépasse toutes les barrières surtout celle du physique…. 

Et il y en a encore tellement d’autres ! Charmants et romantiques ceux de « Vous avez un message » et « Coup de Foudre à Notting Hill ». Bien sûr, avec des acteurs comme Hugh Grant, Julia Roberts, Meg Ryan et Tom Hanks !  Et dans « Nikita » il est comment ?  

Et il y en a encore tellement d’autres ! L’Amour a besoin de baisers et le Cinéma le sait. Un beau baiser de fin est parfois une garantie de succès.  Et vous ? Quels sont ceux que vous n’avez pas oubliés… à part les vôtres bien sûr !

Vous avez le droit d’en parler…      Voilà, je vous laisse de la place…sous l’article…. Un commentaire SVP !!! Merci

Heureuse Saint-Valentin 

bisous.gif

 (Juste pour vous dire, heureuse coïncidence, mon article était prêt longtemps avant l’annonce de la sortie du film « Valentine’s day) 

ennuye.jpg   Question présentation…. C’est un peu mieux !!!

MES SOURCES  

* L’Internaute pour le cours de poésie et les images de mon PPS « Des lieux où s’embrasser dans le monde »      

* You Tube  

baisers de cinéma d’Hier  

123Baisers d’aujourd’hui          

La femme chocolat - Clips similaires  

La Thinspiration de LA FEMME CHOCOLAT  

Lisa Simpson – La Femme ChOcoLaT  

Publié dans Saint-Valentin | Pas de Commentaire »

Angèle et moi, le passé retrouvé

Posté par ENO filles le 11 février 2010

imgarticle.jpg

La porte du passé s’est ouverte cette nuit par la magie d’un livre. Ce livre Angèle vous me l’avez offert si spontanément que je me suis dit que cette fois, je devais le lire. 

Dimanche 27 décembre 2009  Un commentaire sur la première page du premier volet du blog « CE BLOG EST REALISE PAR (…) » « Bonjour Paule, je viens seulement de découvrir votre site. Je vis en pleine campagne et ne bénéficie pas du haut débit, d’où mes difficultés à consulter les sites. Vous avez fait un très beau travail sur nos souvenirs… Je tiens à vous remercier d’avoir mis le lien de mon site en ligne et surtout pour le gentil commentaire. Bravo encore  Bien cordialement. Angèle Koster… Je tenais aussi à vous remercier d’avoir intégré le lien menant à mon site et du gentil commentaire qui l’accompagne. Bravo encore et merci » Angèle

Lundi 28 décembre « Angèle, votre site est très émouvant. Merci de votre commentaire et de votre message personnel. Mais vous n’avez pas posté semble-t-il votre commentaire à l’emplacement de l’article et comme j’ai écrit beaucoup, je ne sais plus où je vous ai citée. Je vous ai aussi répondu sur le blog.
Je vous présente tous mes vœux pour la nouvelle année et beaucoup de joie dans votre vie et avec votre site. En espérant vous lire encore. Rejoignez-moi sur le
volet 7
 » 
(…) « Je viens de revoir un peu votre site et je suis tombée sur votre livre « Le goût amer du laurier rose ». Je n’ai que peu de souvenirs de l’Algérie et votre mémoire à vous et à mes amis redevient la mienne.  Il me plairait bien d’en avoir un exemplaire avec votre dédicace, puisque maintenant nous nous connaissons. Merci de me dire comment faire, Amitiés »  (…)

« Bonjour Paule… J’avoue humblement que je ne me souviens plus sur quelle page j’ai trouvé mon lien. Il faut dire que je suis tombée par hasard sur votre blog en faisant des recherches généalogiques. J’ai simplement entré mon nom sur Google. (rrirre) Mais je chercherai, avec les moyens mis à ma disposition par mon bas débit. Je vis dans un « trou »…. Merci pour mon livre. Si vous le permettez j’aurais beaucoup de plaisir à vous l’offrir. Dites-moi seulement où je dois l’envoyer. A mon tour, je vous souhaite une très heureuse année 2010. Amitiés » Angèle  (…)12:03 « Merci infiniment Angèle. Peu importe que vous ne sachiez pas où je vous ai citée. Mais je me souviens très bien que j’en avais parlé en effet. Je fais comme vous, je me promène au cours de mes recherches et quand je trouve quelque chose de bien, j’en parle et je mets des liens. C’est pourquoi c’est toujours mieux de mettre le commentaire au bon endroit… rires (…) Pour votre livre, j’accepte avec plaisir. Voici mes coordonnées …. Très amicalement et encore un grand merci » Paule  Samedi 9 janvier 2010« Bonjour Paule, Je ne vous ai pas oubliée. Je me suis aperçu que je n’avais plus d’exemplaires perso. J’en ai donc demandé à l’éditeur. Par contre il y a tellement de neige chez nous que j’attend lundi pour aller à la poste (…) Bien amicalement» Angèle  16:58 « Merci Angèle de prendre autant soin de moi. Je lirai votre livre avec le même soin. Et si vous le permettez, à cette occasion je mettrai un lien vers vous dans mon blog . N’oubliez pas de me faire une petite dédicace qui pourrait me permettre de vous présenter. Si vous vouliez bien en plus m’expliquer comment vous en êtes venue à proposer vos écrits et raconter vos souvenirs(…) Vendredi 22 janvier « Angèle, bonjour, je viens de recevoir votre livre. Merci infiniment Les premières lignes m’enchantent. Votre style me plait… Pour l’histoire je vais la découvrir. A bientôt » Paule  Jeudi 11 février 08:00 « Bonjour Angèle, me revoilà. Je viens de terminer votre roman. Après en avoir parcouru quelques pages qui m’ont tout de suite plues, je l’avais mis de côté car j’avais trop à faire avec le blog pour créer un sommaire qui permette à chacun de s’y retrouver. Mais cette nuit je l’ai repris et je l’ai lu … d’une traite, signe d’un intérêt indiscutable. Je vais essayer de vous faire part de mon ressenti à la lecture de ce livre. Tout d’abord, votre écriture est jolie, légère et simple. Elle permet à la pensée de suivre tranquillement son chemin et au lecteur d’entrer dans votre vie sans effets de styles superflus et parfois encombrants. En vous je me retrouvais, bien que nos histoires soient très différentes. Quelques expressions de langage, des lieux, des personnes, des situations qui me sont redevenues grâce à vous familières. D’abord dans votre vie de famille et ensuite bien sûr ces événements qui nous ont chassés de ce que nous croyions être notre pays de France. Ma mémoire a fait un bond dans le passé, dans un passé qui ne m’a jamais réellement ému, si ce n’est le rappel de mes souvenirs personnels d’enfance, puis d’adolescente, puis de jeune fille. Je suis partie le 23 juin 1962 depuis l’aéroport de la Sénia où j’ai passé 3 jours et 2 nuits à la belle étoile, sans manger, ni boire, ni aucune autre chose en principe vitale. Je n’ai du mon départ qu’à mon petit poids de l’époque -40kg- car les avions qui se succédaient sans cesse en pont aérien étaient chargés au poids maximum. Il ne restait qu’une place disponible… celle du copilote. J’ai fait un magnifique voyage, face à la nuit étoilée et même à un moment, les mains aux commandes. Je venais de fêter mes 21 ans le 29 mai.  Mes parents sont partis en bateau, le Ville d’Oran je crois, eux aussi dans la cabine du Commandant exactement le 5 juillet, le jour du massacre. Ce jour-là tous deux se promenaient en ville quand la fusillade a éclaté de toute part. Mon père n’a pas hésité un instant, il est parti à pieds au port avec ma mère et ils ont embarqué sur-le-champ, voyageurs sans aucun bagage et sans même payer. Dans le bateau il n’y avait plus de place. Le commandant a cédé sa cabine, car disait-il, il n’en aurait pas besoin cette nuit-là et les a conviés à sa table. Mes parents étaient fonctionnaires tous les deux. Il serait temps de voir ! Le reste a suivi plus tard. Mais moi je n’ai récupéré ni mes livres, ni mon piano. J’ai reconstitué depuis une autre bibliothèque mais je n’ai plus joué de piano depuis, disons joué vraiment. Votre livre pourrait s’intituler « Oran pour les nuls » tant il est aisé à lire et constitue un document précieux et résumé du drame que nous avons vécu, qu’il faudrait mettre dans toutes les mains de nos enfants et des Métropolitains qui à l’époque n’ont rien compris à la situation – il faut dire que tout a été fait en ce sens- et qui finalement, malgré les nombreux témoignages ne comprennent pas davantage aujourd’hui. C’est pourquoi ils sont totalement désemparés devant la situation actuelle de la France qui n’est pas nouvelle pour nous. Vous avez reconstitué avec simplicité l’essentiel de l’évolution de cette incroyable affaire, les référendum successifs , l’incrédulité mais la confiance et l’espoir, puis le climat de méfiance et d’insécurité qui s’installe, les scènes d’horreur qui se multiplient, l’OAS indispensable à notre survie malgré ses excès. Et vous poursuivez ainsi dans sa dégradation jusqu’à la débâcle. Je me souviens maintenant de ces dix minutes graves et pesantes où la vie s’est figée en signe de protestation le soir des accords d’Evian du 19 mars pendant que la voix puissante d’Edith s’échappait par les fenêtres ouvertes «  Non, rien de rien… »  Et puis voilà tout est dit. Vous voguez vers la France, vers un futur inconnu. Et là, votre ton redevient serein, la poésie reprend sa place dans vos mots comme le plaisir de la confiance retrouvée. Que sera demain ? Je ne me suis pas plus que vous posé la question à ce moment-là. Demain en tout cas sera. Car nous avions toutes les deux seize ans et vingt-et-un ans et la Vie devant nous. Merci Angèle de ce magnifique cadeau que vous m’avez fait. Et je ne sais pas avec qui le partager. Mes enfants ne connaissent pas, ma famille proche n’est plus auprès de moi. Et tout cela c’est si loin ! Mais la statue de Notre-Dame du Cap Falcon est à Toulon, le regard vers l’Algérie et les cendres de mon parrain se sont envolées vers elle il y a sept ans déjà depuis les 15 mètres de cette falaise au pied de laquelle la mer en furie c’est calmée un instant quand nous les avons  lancées dans un sac en papier orné de rubans et de quelques fleurs, pour un retour au Pays de son enfance. Pour moi il n’en est pas question. L’Algérie c’est fini mais les amis non! La vie est ici et devant moi. J’aimerais bien savoir comment vous en êtes venue à raconter publiquement vos souvenirs et à les proposer à tous ceux qui savent mais aussi à ceux qui ne savent pas. Je trouve cette démarche audacieuse et empreinte d’amour pour les autres car pour éviter les erreurs du présent il serait préférable de bien utiliser les leçons du passé. Moi qui détestais l’Histoire à l’école, je n’avais pas compris ça

Alors je vais le partager avec mes amis du blog.

Annexes Le site d’Angle Koster Si vous avez envie de lire ce livre vous pouvez Le commander aux Editions du Petit Pavé  Le demander à votre Libraire Si vous désirez un livre dédicacé Contactez l’auteur    

Publié dans Algerie, Oran | 1 Commentaire »

La Chandeleur revient

Posté par ENO filles le 1 février 2010

Connaissez-vous la date de la chandeleur pour cette année…
Pas de surprise, la chandeleur, ou jour des crêpes, se fête tous les ans le 2 février.
Donc cette année, elle aura lieu demai

La tradition de la chandeleur veut que l’on fasse sauter les crêpes de la main droite, en tenant une pièce dans la main gauche.
Si vous réussissez, alors l’année 2010 sera prospère pour vous. Bonne chance !

Pas trop facile avec les plaques électriques multi-crèpes. Mais bon, peut-être oserez-vous en garder quelques-unes à cuire selon la tradition, pour le fun!

Pour les mamies-gâteaux et les autres,

UN RAPPEL de cette petite recette de dernière minute

en images 

image02.jpg

Et maintenant… Régalez-vous !!!

vivelachandeleur.jpg

Moi, j’ai un spécialiste à la maison…

CHANDELEUR A LA MAISON
Album : CHANDELEUR A LA MAISON

3 images
Voir l'album

>>> Mes articles précédents  vous en diront plus long sur le sujet

 

chandeleur2008.jpg   chandeleur2009.jpg

 

Le mot du jour / le nom du jour

« Vu sur le Blog de Louis CHATEL, animations en tout genre »

Chandeleur nom féminin  (latin festa candelarum, fête des chandelles)
Fête de la Présentation de Jésus au Temple et de la Purification de la Vierge, qui a lieu le 2 février.
Copyright : Le Petit Larousse © Larousse / HER 2000 

crepes.gif

 

accueil.gif

Publié dans Chandeleur, Fêtes | Pas de Commentaire »

 

Amap du bout du Monde |
Comité Ecologique |
le Sou de Livet et Gavet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CLUB VOSGIEN THIONVILLE
| blog-du-cehysterd
| Sauvegarde de Pompignan